Yoko Ogawa – Amours en marge

BuchtippsKommentare deaktiviert für Yoko Ogawa – Amours en marge

Leider ist der Eintrag nur auf Französisch verfügbar. Der Inhalt wird unten in einer verfügbaren Sprache angezeigt. Klicken Sie auf den Link, um die aktuelle Sprache zu ändern.

(ck) La découverte, même tardive, de la fascinante auteure japonaise Yoko Ogawa, motive la présentation de son livre « Amours en marge », paru chez Actes Sud en 2005.

Yoko Ogawa, née en 1962 au Japon, marque de son empreinte la littérature japonaise de sa génération. Elle a obtenu de nombreuses distinctions littéraires.

Ce qui séduit dès les premières pages, c’est la qualité de l’écriture, la description minutieuse et détaillée des faits et des choses et plus particulièrement ce talent consistant à montrer les choses sous un jour nouveau et à faire entrer ainsi ceux qui lisent son livre dans un monde inconnu.

La protagoniste du roman est une jeune femme qui souffre d’une brusque surdité après une séparation. Bien que soignée en clinique, sa maladie ne cesse de s’aggraver. Lors d’une table ronde où elle décrit ses symptômes pour un magazine de santé, elle se sent irrésistiblement attirée par le sténographe qui transcrit la parole des participants. Ce sont surtout ses doigts glissant sur le papier avec une incroyable virtuosité qui la fascinent. Elle cherche ensuite à revoir le jeune homme. Avec son aide, elle tente de remonter dans le passé et de faire revivre ses souvenirs afin de comprendre l’origine de sa maladie. Ses paroles sont couchées sur le papier par le sténographe.

L’histoire écrite à la première personne reste assez mystérieuse mais captive jusqu’à la fin en emportant dans un univers extraordinaire.

Venez découvrir l’ouvrage « Amours en marge » ainsi que d’autres publications de la même auteure au Cid.

(Actes Sud 2005, 189 pages)

Diesen Artikel teilen

© 2016 CID Fraen an Gender a.s.b.l. All rights reserved. Webdesign: bakform/youtag