GMMP 2010

GMMPCommentaires fermés sur GMMP 2010

Progrès modérés quant à la représentation des femmes dans les médias d’information mais toujours présence marquée de préjugés sexistes

Analyse globale:

Rapport du Projet Mondial de Monitorage des Médias 2010 – Des progrès mais aussi maintien des stéréotypes

Les femmes sont toujours considérablement sous-représentées et mal représentées dans la couverture assurée par les médias d’information, selon la recherche menée dans le cadre du GMMP et ce en dépit de changements substantiels survenus depuis les débuts du projet, il y a quinze ans. Cette enquête menée dans 108 pays du monde démontre qu’à l’échelle mondiale, quelque 76 % des personnes que l’on entend ou desquelles il est question dans les nouvelles sont des hommes. Ainsi, le monde que nous décrivent les médias d’information demeure largement masculin.

Le GMMP a procédé au monitorage de 1 365 journaux, stations de radio, de télévision et sites Internet, totalisant 17 795 reportages et évoquant 38 253 personnes dans les actualités de 108 pays représentant 82 % de la population mondiale. Le rapport Qui figure dans les nouvelles? Le Projet mondial de monitorage des médias 2010 a été présenté le 29 septembre, en même temps que plusieurs rapports régionaux et nationaux.

Quelque 24 % des personnes dans les nouvelles sont des femmes, comparativement à 17 % en 1995. Par ailleurs, dans les reportages, 44 % des personnes fournissant des commentaires représentant l’opinion populaire sont des femmes, en comparaison avec 34 % en 2005.

  • Les médias d’information manifestent des préjugés sexistes évidents, 46 % des reportages renforçant les stéréotypes sexuels.
  • Quelque 13 % des reportages sont axés principalement sur les femmes.
  • Les commentaires d’expert proviennent en très grande majorité des hommes, puisque sur cinq experts, on ne compte qu’une seule femme.
  • Dans les actualités, l’âge des femmes est souligné deux fois plus fréquemment que celui des hommes.
  • La situation familiale des femmes est notée presque quatre fois plus que celle des hommes.

Aujourd’hui, les femmes journalistes sont responsables de 37 % des reportages alors que ce chiffre atteignait 28 % il y a 15 ans; les reportages des femmes contestent les stéréotypes sexistes deux fois plus fréquemment que ne le font les reportages de leurs homologues masculins. Dans le contexte des nouvelles sur l’Internet, la présence de préjugés sexistes est semblable, et sous certains aspects encore plus marquée, que les préjugés observés dans les médias d’information traditionnels.

Le rapport de 2010 comporte un plan d’action à l’intention des professionnels des médias et de toute personne engagée à l’égard des médias d’information empreints d’éthique en matière de genre.

Le GMMP constitue la recherche et l’initiative de plaidoyer la plus vaste et la plus durable au monde portant sur la représentation juste et équilibrée des genres dans les médias d’information. Il est coordonné par la WACC (Association mondiale pour la communication chrétienne), un réseau mondial de communicateurs faisant la promotion de la communication pour le changement social, en collaboration avec Media Monitoring Africa pour l’analyse des données et avec le soutien du Fonds de développement des Nations Unies pour la femme.

Partager cet article

© 2016 CID Fraen an Gender a.s.b.l. All rights reserved. Webdesign: bakform/youtag