1919: Le droit de vote aux femmes au Luxembourg

Participation politiqueCommentaires fermés sur 1919: Le droit de vote aux femmes au Luxembourg

Le droit de vote des femmes au Luxembourg

26 octobre 1919: Les femmes vivent pour la première fois l’égalité politique au Luxembourg.
Elles bénéficient enfin du droit de vote actif et pas passif et se voient admises à participer à la vie
politique. En 1919, Marguerite Thomas-Clement est la première femme à sièger à la Chambre des Député-e-s.

Près d’un siècle plus tard, la démocratie paritaire n’est encore toujours qu’une illusion. Le changement de mentalité souvent évoqué semble décidément mettre du temps à s’instaurer. Lors des élections de 2009, les femmes représentaient 34,1% des candidat-e-s sur les listes nationales. 80% des parlementaires élu-e-s directement étaient des hommes. Le Gouvernement enplace se compose de 73% d’hommes.

Le déséquilibre flagrant persiste également au niveau communal tout comme dans les divers organes décisionnels tel que le Conseil d’État.

Les mesures politiques en faveur de l’égalité en entre femmes et hommes dans la prise de décision politique sont jusqu’à ce jour restées de nature purement promotionnelle. Lors de la dernière réforme de la loi électorale, ni le Gouvernement, le Parlement n’ont répondu aux revendications des associations féminines qui avaient demandé l’instauration de quotas. Le Gouvernement actuel annonce des mesures financières incitatives et maintient ainsi l’approche ‘promotionelle’. Comme nous le montrent les exemples de nos pays voisins (France et Belgique), seules de mesures contraignantes sont susceptibles de passer de l’égalité for égalité formelle à l’ elle l’égalité égalité réelle entre femmes et hommes

© 2016 CID Fraen an Gender a.s.b.l. All rights reserved. Webdesign: bakform/youtag