Appel 1ère grêve des femmes au Luxembourg le 7 mars 2020

Internationaler FrauentagNewsPressemitteilungenKommentare deaktiviert für Appel 1ère grêve des femmes au Luxembourg le 7 mars 2020

(Communiqué de presse JIF2020 du 10.10.2019)

Luxembourg, le 10.10.2019

Grève des Femmes 2020

Pourquoi voulons-nous faire grève ?

Les femmes ont certainement au moins 2020 raisons de faire grève. Parmi ces raisons, il y a le manque d’investissement des hommes par rapport aux femmes dans le travail du care. Apparemment, femmes et hommes sont égaux devant la loi. Pourtant, les politiques fiscales, familiales ou éducatives restent marquées par l’esprit du patriarcat. Il faudrait des changements politiques pour pouvoir commencer à changer les mentalités et les pratiques.

Qu’est-ce que le travail du care ?

Le terme care vient de l’anglais et signifie soin. Le travail du care renvoie en fait à tout le travail de soin et de prise en charge matérielle et psychologique de personnes qui peuvent être des proches, partenaires, amis, collègues, des membres de la famille, enfants, personnes âgées et adultes dépendants (malades, handicapés). Les tâches qui lui incombent sont nombreuses : ménage, cuisine, toilette, écoute, attention, éducation… Ce travail fondamental pour la vie sociale est réalisé principalement par les femmes, de manière bénévole ou encore largement mal rémunéré.

Qu’est-ce que nous revendiquons ?

Nous voulons lutter pour le respect, la reconnaissance, la rémunération à sa juste valeur et la prise en charge égalitaire du travail du care entre les hommes et les femmes. Trop longtemps, ce travail est resté invisible et déconsidéré, car considéré comme allant de soi ou d’une importance secondaire par rapport aux travaux effectués traditionnellement par des hommes. C’est le cas au Luxembourg. Les femmes y consacrent deux fois plus de temps que les hommes. Alors que 34% d’entre elles travaillent à temps partiel contre 6 % pour les hommes, elles sont 58% à déclarer qu’elles le font pour des raisons familiales, c’est-à-dire pour s’adonner au travail du care. Dans le monde du travail, les éducatrices, aides-soignantes ou agentes de nettoyage s’investissent corps et âme dans leur travail dans des conditions difficiles et sans la considération de leurs employeurs. Nous faisons grève pour que leur situation s’améliore. Nous faisons aussi grève pour que toutes les femmes puissent enfin se débarrasser de la charge mentale que représente la prise en charge du travail de care au quotidien, délaissé par les hommes. Eux-aussi peuvent devenir serviables, souriants et bienveillants. Sans ce travail du care, toute notre économie et notre civilisation s’écroulerait immédiatement, alors il est temps de le reconnaître et le rendre visible comme un véritable travail productif, équitablement partagé entre les hommes et les femmes !

 

 

 

 

Diesen Artikel teilen

© 2016 CID Fraen an Gender a.s.b.l. All rights reserved. Webdesign: bakform/youtag