Impressions du colloque Médias et genre

expertisaGMMPNewsKommentare deaktiviert für Impressions du colloque Médias et genre

Leider ist der Eintrag nur auf Französisch verfügbar. Der Inhalt wird unten in einer verfügbaren Sprache angezeigt. Klicken Sie auf den Link, um die aktuelle Sprache zu ändern.

Colloque „Médias et genre – le triangle des Bermudes?“ du 18 et le 19 ocotobre

Conférence du 18 octobre

lm-_-public-hdpiLe colloque commençait avec des allocutions de la présidente du CID Josée Kappweiler et de la ministre de l’Egalité des chances Lydia Mutsch qui est revenue sur l’importance des médias dans nos vies quotidiennes et notamment de leur utilisation substantielle par des femmes.

20161018_185834_resizedLa conférencière Marlène Coulomb-Gully analysait ensuite la représentation des femmes dans les médias à l’exemple de femmes candidates aux présidentielles en France. Des politiciennes comme Arlette Laguiller, première femme a se présenter en 1974, devaient se justifier de leur engagement dans un domaine dès lors typiquement masculin. A l’aide d’exemples elle a montré que chez les femmes c’est plus souvent la vie privée (et leur image sexy) et moins leurs compétences politiques qui sont traitées au premier rang. Il est aussi fréquent d’appeler les femmes par leur prénom (exemple: le duo “Ségo(lène Royal) – Sarko) et de les présenter comme des protégés de grands hommes politiques (Corinne Lepage).

Une analyse de la conférencière était que personne n’est libre de stéréotypes20161018_210453_hdr_resized liés au genre mais qu’il faut en être conscient et vaillant et essayer de les déconstruire.

La table-ronde avec les journalistes Caroline Mart et David Marques, l’ancienne femmes politique Erna Henniot-Schoepges, Christa Brömmel du CID et Marlène Coulomb-Gully se focalisait sur la (non)représentation des femmes dans les médias luxembourgeois et cherchait des pistes à en remédier.

Ateliers et speed-dating 20161019_095648_resized

Les ateliers du lendemain proposaient des analyses et des exemples de bonnes pratiques et permettaient ainsi de nous sensibiliser encore plus sur la construction des stéréotypes dans les médias (et dans la vie quotidienne)

Même si le Speed-dating avec la participation de 15 femmes expertes de la banque de données expertisa n’a pas attiré une foule de journalistes, c’était un bonne occasion pour les expertes de nouer des contacts et de s’échanger entre elles.20161019_124315_resized

Christa Brömmel va d’ailleurs témoigner des expériences d’expertisa lors du lancement de la banque de données belge expertalia.be

 

Lire aussi Médias: cherchez la femme!

 

© 2016 CID Fraen an Gender a.s.b.l. All rights reserved. Webdesign: bakform/youtag